12 Mai
[COVID-19] 12/05 Information aux parents et proches #3

Chers parents, chers proches, Mesdames, Messieurs,

 

Le 20 avril dernier, nous vous communiquions la méthode et les principes qui ont été retenus par notre Association, pour nous préparer à une levée progressive du confinement. Cela fait maintenant deux mois durant lesquels chacun d’entre nous a dû se soumettre à des libertés et une autonomie limitées, pour l’intérêt général et la santé de tous. Nous savons combien cette période a pu être sollicitante, et combien celle à venir du « dé confinement » est à la fois génératrice d’espérance et d’inquiétude.

 

A l’issue de ces deux mois, grâce à l’ensemble des mesures prises par notre Association, et leur respect rigoureux pour chacun d’entre nous (personnes accompagnées, proches et professionnels), nous pouvons nous satisfaire de la situation. Seules 6 situations de COVID19 confirmées par test sont survenues (dont 5 personnes accompagnées et 1 salarié), fort heureusement sans conséquence grave.

 

La date du 11 mai, celle officielle du début de la levée du confinement, nous l’appréhendons comme une date repère, à partir de laquelle nous allons progressivement adopter ensemble et ajuster, autant que nécessaire, de nouveaux comportements. Comme nous vous l’indiquions dans notre dernier courrier, nous sommes attachés à ce que le respect de l’ensemble des règles barrières et de distanciation physique soit appliqué, considérant le bien-être et le bien-vivre de chaque personne et du groupe. C’est fort de cette exigence que nous avons agi et continuerons de le faire.

 

Nous préparons depuis maintenant 3 semaines le plan de levée progressive du confinement, qui a été soumis à notre Bureau, puis notre Conseil d’administration, ces 7 et 11 mai. Les principes que nous avons retenus pour son élaboration sont au nombre de six :

  • Être garant de la santé et de la sécurité sanitaire de chaque personne accompagnée, de leurs collectifs, et des professionnels.
  • Considérer la personne accompagnée comme un citoyen à part entière : en recueillant son avis, ses attentes et propositions ; en l’informant, l’accompagnant et l’éduquant ; en l’impliquant (enquêtes, projet personnalisé, CVS).
  • Être prudent, progressif et méthodique dans la levée du confinement.
  • Adopter une démarche maîtrisée, suivie et pilotée : avec la cellule de crise COVID-19, des indicateurs de suivis et des ajustements du plan autant que nécessaire.
  • Valider chaque étape, avant d’envisager la suivante. La décision du passage d’une étape à l’autre relève d’une décision collective sur la base des remontées terrain et des indicateurs de suivi.
  • Accompagner ce plan par une information et une communication adaptées et régulières.

 

Le plan de levée progressive du confinement a été construit considérant les directives nationales, les avis des conseils scientifiques, les recommandations de l’Unapei, les expressions des personnes et de leurs proches, les situations singulières (état de santé, autonomie dans les déplacements et capacité à intégrer les gestes barrières) et les conditions matérielles et organisationnelles (configuration des locaux, organisations des transports des repas…). Par levée progressive du confinement, il convient d’entendre tout à la fois : retour à des activités ou accompagnements au sein des établissements ou service (IME, ESAT, SAJ, Foyers de semaine, etc.) et assouplissement des mesures de confinement dans les structures d’habitat ou hébergement (visites et sorties).

Le plan complet de levée progressive du confinement a été adressé auprès de nos autorités de contrôle et de tarification (Agence Régionale de Santé et Conseil Départemental) le 8 mai. Un temps d’échange sur ce sujet est organisé avec celles-ci le 14 mai, en vue de leur validation et de leur « sensibilisation » aux différents coûts engendrés par de telles mesures.

 

Les principales mesures décidées en l’instant sont les suivantes :

 

  • Concernant les IME et l’IEM :

 

Chaque famille a été contactée, afin d’entendre ses attentes et contraintes, et les considérer autant que possible, fort des principes précédemment cités. Il en ressort qu’à compter du 25 mai, chaque enfant ou jeune sera accompagné selon les attentes formulées. Pour 20% d’entre eux en présentiel temps plein, un tiers en séquentiel combiné à de l’ambulatoire (au domicile), un quart en ambulatoire seulement et 20% à distance (téléphone et visioconférence). Jusqu’au 20 mai les équipes sont mobilisées par la préparation des locaux, équipements, circulations, procédures de nettoyage et mesures barrières et aux nouvelles modalités d’accompagnement.

 

A cela s’ajoute une capacité d’internat de répit de 26 places, implantées sur les sites de La Roche sur Yon, Montaigu et Fontenay le Comte.

 

Les activités du SESSAD départemental ont été adaptée durant le confinement, et vont progressivement reprendre selon des modalités plus proches de l’habituel en intégrant l’ensemble des mesures barrières et considérant le rythme de chaque école, collège, lycée.

 

  • Concernant les ESAT

 

Dans ce cadre, chaque ESAT de l’Adapei-Aria de Vendée reprend le 12 mai, de façon très progressive, avec quelques travailleurs volontaires et autonomes dans leur déplacement, afin de tester notre organisation, considérant ces nouvelles règles sanitaires.

 

Depuis deux semaines, les équipes de professionnels préparent les locaux afin de pouvoir accueillir les travailleurs dans de bonnes conditions et assurer leur sécurité. Chaque équipe de direction a déjà pris contact avec les travailleurs volontaires et correspondant aux critères fixés par l’ARS. Nous allons tester cette organisation du 12 au 25 mai prochain. Puis, si tout se passe bien, d’autres travailleurs reprendront à compter du 25 mai, et ainsi de suite sur plusieurs échéances, afin de maîtriser au mieux nos nouvelles organisations.

 

  • Concernant les structures d’habitat et d’hébergement 

 

Plusieurs sujets sont à considérer et concilier : le maintien d’un site dédié à l’accueil de personnes malades du COVID (Montaigu) ou de zones dédiées COVID pour les situations de résidents contaminés, le maintien d’un accueil temporaire d’urgence (Challans), le retour des personnes (170) qui étaient confinées au domicile de leurs proches et la levée des mesures de confinement dans les structures d’habitat. Concernant cette levée progressive, 4 étapes sont retenues :

 

  • 1ère étape : organisation des visites des proches, dès le 11/05
  • 2ème étape : organisation de sorties extérieures sécurisées, dès le 18 mai, sans contact avec un collectif. Ces sorties seront systématiquement accompagnées d’un professionnel et feront l’objet d’une évaluation régulière de la capacité à intégrer les gestes barrières. Progressivement l’accompagnement d’un professionnel pourra être levé, et ce à partir du 2/06, suite à une évaluation individuelle, en lien avec le projet personnalisé.
  • 3ème étape : La reprise d’activités au sein des établissements par des prestataires va être progressivement organisée et mise en œuvre à compter du 02 juin.
  • 4ème étape : Les sorties week-end ou séjours en famille seront autorisées après qu’une étude et une préparation soient conduites dans les 3 prochaines semaines. Ces sorties feront l’objet de protocoles et de mesures spécifiques. L’enjeu est de préparer l’ensemble des parties prenantes (résidents, proches et salariés) aux nouvelles mesures et leur continuité au domicile, afin de considérer le résident dans sa dimension citoyenne.

 

La démarche vise à s’assurer de la prise de conscience par les résidents et leurs proches de la nécessaire sécurisation de chacun et du collectif, la limitation du risque de propagation du virus au retour en établissement et la protection des personnes les plus fragiles. En conséquence, il conviendra de sensibiliser et rechercher l’engagement de chacun. Les CVS seront consultés sur ces mesures.

 

Les directrices et directeurs d’établissement sont à votre disposition pour vous apporter les détails de ce plan de levée progressive du confinement et évoquer les situations individuelles auxquelles vous pouvez être confrontés. Les Directrices et Directeurs maintiennent également un dialogue avec les usagers et les représentants des familles au sein de chaque CVS.

 

Cette période nouvelle va durer plusieurs mois, alors n’hésitez pas à faire appel à notre service social, à contacter votre administrateur délégué et de profiter des échanges réguliers que vous avez avec nos salariés, pour faire connaître vos difficultés, attentes ou inquiétudes.

 

Le virus est toujours parmi nous, et même si sa diffusion en Vendée est en l’instant limitée, il est possible que des contaminations et propagations surviennent de nouveau, telle que l’actualité récente a pu nous le montrer. Tenant compte de cela, des ajustements du plan de levée du confinement et de mise en œuvre de mesure circonstanciée d’isolement septique pourront être décidées.

 

Nous vous prions de croire, Chers parents, frères et sœurs, en notre total dévouement et engagement.

 

Philippe Marie DURAND                                                          Patrick SORIA

Président de l’Adapei-Aria de Vendée.                        Directeur général de l’Adapei-Aria de Vendée

ultricies lectus consequat. quis mattis Phasellus Praesent Curabitur accumsan suscipit