2022
[Exposition] Les Maisons de rêves

UN PROJET ARTISTIQUE ET PARTICIPATIF 

L’art, une voie possible d’expression et d’inclusion.

L’IME « La Guyonnière, Terres de Montaigu » offre des parcours singuliers d’expressions artistiques, autour de la peinture, la création en volume, la musique ou encore le théâtre.

Depuis trois ans, des groupes d’adolescents et jeunes adultes travaillent sur les traces de l’œuvre de Sylvain Corentin, « Demeures singulières, anarchitectures, utopie ». Cinq sculptures  » Les maisons de rêves » ont été créées, dont une œuvre réalisée avec des élèves du lycée Jeanne d’Arc.

L’exposition « Les maisons de rêves » est ouverte au public du 2 juin au 31 août 2022.
Dans le parc du Val d’Asson à Montaigu-Vendée, ouvert de 8h à 22h.

Tous les vendredis matins du mois de juin, et le 1er juillet : des temps de médiation seront proposés par les personnes accompagnées de l’IME. Ces rencontres permettront de créer du lien avec les visiteurs et faciliteront la compréhension des actions menées.

Merci au conseil municipal des enfants, Ils seront les ambassadeurs du projet dans les établissements scolaires.

Merci vivement à la mairie de Montaigu-Vendée pour son enthousiasme et son soutien sur ce projet.

Réaliser une œuvre singulière

Les œuvres créées à l’IME ont été réalisées à partir de branches de différentes sections, de chutes de bois massif ou de contreplaqué, de pièces préfabriquées, de perles de bois, de rotin, de cagettes, de billes d’argile… Les assemblages ont été faits par vissage et collage. La peinture blanche a été réalisée au fur et à mesure du montage. Du figuratif à l’abstraction, d’un groupe à l’autre, les démarches de création sont très différentes.

Des ateliers de création pour agir ensemble

Il faut du temps et un accompagnement de proximité pour aller jusqu’au bout de la réalisation. A l’IME, les règles de l’art ne sont pas connues.  La fragilité des assemblages, l’équilibre parfois précaire des éléments en limite de décrochage, les choix étonnants en font une œuvre sensible, singulière.

  • Investir l’espace et le matériel mis à disposition, se mettre en action
  • Sélectionner des éléments, construire pièce après pièce, module après module
  • Trouver la place qui convient et coller les pièces de bois, parfois juste devant, parfois en mettant du sens et en inventant une histoire
  • Prendre du recul sur ce que l’on fait, avoir une vision d’ensemble. S’organiser, s’entraider, bâtir ensemble
  • Réfléchir et trouver ensemble des solutions

Et puis, ils ont eu le plaisir d’être rejoins dans leur création par des élèves du Lycée Jeanne d’Arc de Montaigu-Vendée. Quatre rencontres de création ont eu lieu à l’IME. Nous avons également voulu partager ce projet avec des familles de personnes accueillies à l’IME. Elles nous ont apporté un soutien technique à travers la finition des socles de sculptures.

Pour les personnes accompagnées à l’IME, la création d’une œuvre se fait sur la durée d’une année scolaire.

Sur les traces de sylvain Corentin

Inspiré par les architectures imaginaires et les cabanes, Sylvain Corentin construit ses « anarchitectures » évoquant les habitats des premiers âges, à moins que ce ne soient ceux d’un futur rêvé.
Ces habitats sont accompagnés de territoires cartographiés qui montrent des lieux remplis d’histoires, de cicatrices dans une mémoire commune à l’homme, comme marqueurs du temps et d’expériences de notre planète.
Entre passé et futur, entre archéologie et utopie, une envie de prendre de la hauteur sur notre monde afin de le voir tel qu’il est dans son ensemble.

Pour en savoir plus : https://www.corentin.info